Première de Tródzò -Renaître-

Affichage de IMG_0698-1_6.jpg en cours...

Le 8 décembre prochain, dans le cadre de la série des Mille et Un Jeudis, l’Artère présente la première du spectacle de jazz-togolais Tródzò, signifiant « renaître » en langue Éwé. Tródzò vous convie à un alliage unique de musique traditionnelle togolaise et de jazz, avec à la trompette Elias Kokou, avec qui  je me suis entrenue, à la basse Tom Tartarin, au trombone et à la voix Blaise Margail, aux percussions et à la voix Moise Matey, Parker Mah aux claviers. À l’image du parcours artistique d’Elias, qui l’a mené du Togo à Montréal, le spectacle du 8 décembre reliera les cultures à travers la musique, soit les rythmiques togolaises aux harmonies jazz.

Continue reading

Amène ta plume #2 -La rencontre-

atelier-litt

Dimanche dernier, sur le thème de la rencontre, nous avons commencé à relier les mondes en écrivant un inventaire de contrastes, en voici quelques-uns :

Mourir d’aimer / Sourire vers soi / Regarder derrière/ Se noyer dans un désert de silence/ Je suis High dans mon sous-sol/ Ne plus vouloir que l’absence de volonté/ Tout le monde veut ce que personne n’a/ Se laisser pénétrer par l’impasse/ La chevauchée immobile/ Un instant d’éternité/ L’océan au ventre/ L’étreinte froide/ L’inconstance durable/ Un marteau élastique/ L’espace atomique/ Une pitoyable victoire/ Art sans forme ni intention/ Antichrist multicolore/ Terminer l’inatteignable/ Une jupe bleue qui ondule dans les feuilles rouges au-dessus de bottes de cuir noires lacées serrées des orteilles aux cheville/ 

Continue reading

1001 Jeudis pour la diversité culturelle

Pour son cinquième anniversaire, l’Artère se lance dans la production événementielle.

Notre première série, en référence au grand classique littéraire les Mille et Une Nuits, est intitulée les Mille et Un Jeudis. À travers cette production, nous visons à créer une plate-forme de choix pour la diversité culturelle et artistique montréalaise.

Chaque jeudi, la créativité voyage de la scène à l’assiette, alors que les spectacles sont jumelés à une table d’hôte inspirée des saveurs du monde.

Joignez-vous à la danse en participant à nos soirées: contribuez à faire avancer l’histoire!

Danse et célébration avec Taala

Taala montera sur la scène de l’Artère pour notre prochain souper-spectacle Bollywood à l’occasion de la célébration de la fête des lumières Divali. Je me suis entretenue avec la belle artiste pour en apprendre un peu plus sur sa démarche artistique.

Qu’est-ce qui t’as menée vers la danse indienne et le Bollywood?

Tout a commencé par un film : Devdas, présenté au festival de Cannes en 2002. Je l’ai vu au cinéma en 2003, c’était la première fois que je voyais un film indien, et je savais que l’industrie cinématographique était très importante en Inde. Le film durait 3 heures, mais je n’ai pas vu le temps passer! J’étais éblouie par l’excellente photographie du film, la beauté des acteurs, leurs vêtements, les bijoux et surtout par les chansons et les danses! Ce fut une révélation pour moi, et j’ai déniché un cours de Bollywood dans ma région. Ce n’était pas courant à l’époque. Plus je découvrais la culture indienne, plus elle me fascinait, je me suis alors dirigé vers l’apprentissage du Bharatanatyam, danse traditionnelle d’Inde du Sud, pour avoir une formation solide.

Continue reading

Amène ta plume #1

crédit: Marilou Benoit Charbonneau

Le premier atelier de création littéraire de l’Artère s’est tenu le 9 octobre dernier dans le cadre de la série de brunchs-culturels de la coop. Le concept de nos dimanches est simple: le brunch, avec un menu varié alléchant et fait maison avec un accent sur les produits locaux, est suivi d’un atelier différent à tous les dimanches. Pour cette première édition, Myriam Caron Belzile animait l’atelier avec pour outil le livre « Noir sur blanc: guide d’improvisations littéraires » de Mylène Fortin.

Continue reading

Semaine du 19 au 25 septembre

// Lundi 19 septembre, 18h00
Tai Chi- Ki-Qong
À tous les lundis! Réservations : booking@artere.coop // (514) 290-3464

tai-chi

// Mercredi 21 septembre, 19h

Cabaret humoristique en L.S.Q.

lsq
// Samedi 24 septembre, 19h30
Open Mic :
Levée de fond pour le financement de l’album Mimosas14330133_10155268954158357_9025648588342052868_n
// Dimanche 24 septembre, Midi
Journée de travail communautaire pour l’Artère
Journée de travail communautaire à l’Artère où tous et toutes, et tout spécialement nos membres, sont invité.e.s à s’impliquer: ce sera l’occasion de découvrir la chalk paint, sous la supervision d’une experte, pour colorer nos tables! 
Des grignotines seront servies pour les participant.e.s. 
14322354_1490891390937323_1436777188587429902_n

<

Sinha ouvre la danse des Mille et Un Jeudis

sinha
Le  29 septembre prochain, vous êtes cordialement invités au lancement de nos « Mille et Un Jeudis », où un spectacle tout en mouvement rendra hommage à la pluralité socioculturelle de Parc-Extension. Au programme: table d’hôte thématique indienne suivie d’un cabaret alliant la culture traditionnelle indienne à son expression moderne par la musique et par la danse! La première partie du spectacle sera dédiée à la musique classique indienne avec des joueurs de sarod et de tabla pour ensuite laisser place à un cabaret de danse, le tout enveloppé du son du DJ Bollywood Docteur Bahar! Roger Sinha, chorégraphe et interprète, présentera un répertoire de la compagnie Sinha Danse, dont il est le directeur artistique et le fondateur. Il nous fait un véritable honneur de recevoir cet artiste bien connu à Montréal et ailleurs dans le monde, et ce pour plus d’une raison! Laissez-moi vous expliquer.
Il y a de ces artistes qui vibrent de leur vision. Il y a de ces artistes qui ne semblent pas s’attarder à séparer l’Art et la vie et qui, tout naturellement vous font entrer dans un monde unique : celui de leur subjectivité, celui qu’ils ont imaginé et œuvrent à créer jour après jour.
Roger Sinha est de ceux-là.

Continue reading

Les 17 ans de Maya Vinic

Mesa directiva de Maya Vinic

En ce 29 juillet, dans l’État du Chiapas, Mexique, la coopérative de petits producteurs de café Maya Vinic fêtait son 17 ème anniversaire et tenait par la même occasion son assemblée générale annuelle. Invités que nous étions à résider quelques jours dans une sympathique maison d’invités près de la Bodega de café, nous avons eu la chance d’être au coeur de l’action.

C’est plus de quatre cent membres producteurs qui se sont rassemblés à la bodega située tout prêt de la communauté d’Acteal. En comptant tous les membres de la famille, ils et elles étaient plus de cinq cent! Ils étaient vraiment magnifiques, le plus souvent dans leurs habits traditionnels, blanc pour les hommes et violet garni de broderies uniques faites par elles-mêmes pour les femmes. Nous ne pouvons pas faire un compte-rendu détaillé de l’assemblée puisqu’elle était en Tzotzil, langue maya bien vivante partagée par les membres de Maya Vinic, mais nous pourrons vous transmettre l’expression fière des producteurs et productrices de café qui s’y sont exprimés, qui y ont voté et qui ont écouté attentivement les rapports de la mesa directiva composée de membres de la coop. Bien sûr, nous nous sommes renseignés et le comptable de la coop nous a assuré que Maya Vinic était en plein essor alors que les producteurs rêvent actuellement de diversifier leur production biologique, produisant déjà café et miel, avec le cacao et les noix de macadam.

Continue reading

Le café fort de Maya Vinic

20160725_180251

Je n’en connais encore que trop peu sur l’histoire de Maya Vinic, cette coopérative de producteurs qui nous accueille en ses terres à compter de demain. Tout va se définir plus clairement au fil des rencontres avec les producteurs et productrices de la coopérative. Déjà, après quelques lectures (lisez ici un discours du président de la coop), quelques discussions, et une visite à leur joli café de San-Cristobal, je sais deux choses fondamentales: premièrement, l’espresso qu’ils produisent de A à Z est tout simplement le meilleur que j’ai goûté de toute ma vie: son arôme fruité m’a jeté à la renverse, pour ensuite me faire me relever d’un seul bond énergique (oui, c’était de la bombe!), deuxièmement, l’histoire de cette coop a de quoi ramener à l’ordre et à l’action le plus cynique des critiques du monde économique contemporain car elle est la preuve que la coopération -même et peut-être surtout économique- peut être un acte de résistance radical.

Continue reading